Rechercher
  • OLD'S COOL

Un million de personnes environ piégées chaque année par de faux sites administratifs


Source : Mission Société Numérique | 26 septembre 2018 | Action Publique, Actualités, Pratiques


La plupart des démarches administratives sont gratuites, pourtant de nombreux sites les font payer de manière frauduleuse.

Chaque année, un million de personnes environ sont piégées par de faux sites administratifs, selon Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ((DGCCRF). qui évalue le préjudice   à « au moins 150 millions d’euros »

Ces  faux sites administratifs proposent d’effectuer, moyennant rémunération, certaines démarches administratives en lieu et place des demandeurs. Ces  sites n’hésitent pas à tromper le consommateur en prenant l’apparence de sites officiels : reproduction à l’identique de la charte graphique du site, usage des couleurs bleu-blanc-rouge, référence à des ministères. Bien referencés, ils apparaissent osuvent  en tête lors d’une recherche en ligne.

Dans une  décision en date du 3 septembre, le Défenseur des droits observait, à propos des des demandes et de la délivrance des certificats d’immatriculation de véhicules que « les usagers n’ont pas toujours connaissance de la possibilité de réaliser gratuitement ces procédures via le site de l’ANTS (Agence nationale des titrés sécurisés)» et « qu’à côté des sites de services privés habilités, se sont aussi développés des sites frauduleux dont de nombreux usagers ont été victimes ».


UNE CAMPAGNE GOUVERNEMENTALE ALERTE SUR LES FAUX SITES ADMINISTRATIFS


Le gouvernement a lancé  lundi 17 septembre, en partenariat avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). une campagne pour sensibiliser les usagers a ces sites frauduleux.

La  DGCCRF publie une liste de conseils pour éviter de se faire piéger par des sites frauduleux . Elle recommande, notamment, de toujours consulter en priorité le site officiel de l’administration française (www.service-public.fr), qui recense les sites officiels en fonction des démarches.  Les usagers doivent également bien regarder si une prestation est vraiment payante, et lire les mentions légales du site, ainsi que les conditions générales de vente.


si vous voulez en savoir plus :



14 vues
 

©2019 par Old's Cool